Les hormones qui empêchent les grossesses non désirées

Les hormones sont naturellement présentes dans l’organisme. Leurs effets varient d’une femme à l’autre. Certains moyens de contraception contiennent des hormones qui affectent le cycle menstruel ou le corps dans le but d’éviter une grossesse. Que leur action soit courte ou prolongée, l’effet recherché est identique.

Contraceptifs hormonaux

Il existe plusieurs moyens de contraception à base d’hormones, conçus pour empêcher une grossesse non désirée. Voici un aperçu de leur fonctionnement.
Les hormones sont naturellement présentes dans l’organisme. Leurs effets varient d’une femme à l’autre. Certains moyens de contraception contiennent des hormones qui affectent le cycle menstruel ou le corps dans le but d’éviter une grossesse. Que leur action soit courte ou prolongée, l’effet recherché est identique.
Les hormones sont naturellement présentes dans l’organisme. Leurs effets varient d’une femme à l’autre. Certains moyens de contraception contiennent des hormones qui affectent le cycle menstruel ou le corps dans le but d’éviter une grossesse. Que leur action soit courte ou prolongée, l’effet recherché est identique.

Le stérilet au lévonorgestrel

Inséré dans l’utérus par un médecin, le stérilet au lévonorgestrel libère un progestatif localement. Cette hormone provoque l’épaississement de la glaire cervicale, ce qui freine le mouvement des spermatozoïdes. Il réduit aussi la croissance de la muqueuse utérine, ce qui entrave la nidation et le développement d’un ovule fécondé.

L’implant contraceptif

Ce petit bâtonnet est placé par un médecin sous la peau du haut du bras et diffuse un progestatif directement dans le sang pendant 3 ans maximum. L’hormone bloque l’ovulation et épaissit la glaire cervicale, ce qui freine le mouvement des spermatozoïdes.

L’injection contraceptive

L’injection contraceptive contient un progestatif. Administrée tous les trois mois par un médecin, elle diffuse des hormones dans le sang afin de bloquer l’ovulation et d’épaissir la glaire cervicale.

La pilule

Il existe deux types de pilules contraceptives. La pilule combinée contient un œstrogène et un progestatif. La mini-pilule ne contient qu’un progestatif. Elles ont chacune leur mode de fonctionnement. La mini-pilule amincit la muqueuse utérine et épaissit la glaire cervicale pour freiner le passage des spermatozoïdes. La pilule combinée bloque en plus l’ovulation.

Le patch

Le patch s'applique sur la peau et diffuse des hormones dans le sang. Les hormones bloquent l'ovulation et épaississent la glaire cervicale, ce qui freine la mouvement des spermatozoïdes.

L'anneau vaginal

L'anneau est inséré dans le vagin et diffuse des hormones dans le sang. Les hormones bloquent l'ovulation et épaississent la glaire cervicale, ce qui freine le mouvement des spermatozoïdes.

MOYENS DE CONTRACEPTION

Retrouvez ici des informations complémentaires sur la contraception hormonale :

LE STÉRILET AU LÉVONORGESTREL

Un petit T en plastique flexible qui libère un progestatif en continu pendant 3 à 5 ans. Il est inséré, sur ordonnance, dans l’utérus par un médecin.

LE STÉRILET AU CUIVRE

Un petit T en plastique entouré d’un fil au cuivre. Il est inséré, sur ordonnance, dans l’utérus par un médecin. Il empêchera les grossesses pour une durée de 5 à 10 ans.

L’IMPLANT CONTRACEPTIF

Un petit bâtonnet en silicone flexible qui diffuse une hormone. Il restera en place jusqu’à 3 ans. Il est inséré sous la peau, dans le haut du bras, par un médecin.

L’INJECTION CONTRACEPTIVE

Une injection contenant un progestatif. Elle est administrée par un médecin tous les 3 mois.

BESOIN DE CONSEILS ? CONSULTEZ VOTRE MÉDECIN

Prenez rendez-vous avec votre médecin pour un accompagnement personnalisé.

Doctor CTA
Doctor CTA